, ,

Audit de sécurité physique

La mise en place d’un système de sécurité efficace est une obligation qui incombe au chef d’entreprise. Il doit en effet veiller à la sûreté des personnes et des biens se trouvant dans les locaux de sa société. Il importe néanmoins de définir les réels besoins de l’entreprise avant d’instaurer des mesures de protection afin d’assurer l’efficience des systèmes de surveillance et d’alerte. Pour ce faire, la réalisation d’un audit de sûreté est recommandée.

A – En quoi consiste l’audit de sécurité ?

Réaliser un audit de sécurité consiste à vérifier la conformité des installations de surveillance.

Il s’agit entre autres :

  • du réseau de caméras de surveillance ;
  • du système d’alarme ;
  • des détecteurs (de mouvement et d’ouverture) ;
  • des dispositifs de contrôle d’accès (lecteurs d’empreintes, de badges, etc.).

Ce diagnostic doit être effectué par des experts de sécurité, lesquels vont également procéder au contrôle de l’efficacité du système de protection des biens et des personnes qui circulent à l’intérieur du ou des sites de l’entreprise.

Les auditeurs vérifient alors :

  • Le dispositif de contrôle des employés, des visiteurs, et des véhicules des prestataires ;
  • Les bâtiments ;
  • Les normes sécuritaires de prévention des incendies ;
  • Les sites de production et de stockage ;
  • Les plans de sécurité ;
  • L’environnement du site.

B – Évaluation des forces et faiblesses du système de sécurité existant

Pour évaluer les forces et les faiblesses du système de sécurité existant, ils réalisent des tests sur les installations (les caméras de surveillance, les capteurs…).

Ces experts doivent en outre s’assurer que le système de sécurité est efficace pour protéger le site contre les risques potentiels :

  • Les tentatives d’intrusion ou de cambriolages ;
  • Les cataclysmes naturels : inondations, tempêtes, séismes ;
  • Les défaillances des équipements garantissant le bon fonctionnement du système d’information (système de refroidissement, générateur de secours, et dispositifs de communication).

À l’issue des tests, les auditeurs informent le responsable de l’entreprise et formulent des recommandations visant à renforcer la sécurité des personnes, des infrastructures, mais aussi du système d’information.

C – Audit des moyens physiques déployés pour la sécurisation du site

L’audit couvre également les moyens physiques déployés pour assurer la sécurisation du site. Les prestations fournies par la société de sécurité chargée de cette tâche feront ainsi l’objet d’une étude.

Les auditeurs essaieront d’identifier les éventuelles failles :

  • nombre d’agents de sécurité insuffisant ;
  • nécessité de compléter le dispositif en place avec d’autres solutions ;
  • etc.

À noter qu’un audit de sécurité doit être réalisé conformément aux modalités énoncées dans les référentiels (APSAD D 83, guide de l’ANSSI, plan Vigipirate) et aux règlements et normes en vigueur (ISO 27 002…).