, ,

Le marché de la sécurité privée est porté par le besoin croissant en matière de sûreté

Avec la recrudescence des incidents de sécurité (cambriolages, vols à l’étalage, attentats…), le recours à la protection privée des biens et des personnes s’est fortement accentué. Cela a eu pour principale conséquence une forte hausse de l’activité pour les entreprises du secteur. Revers de la médaille : l’essor du marché s’est accompagné de quelques soucis, notamment une concurrence anarchique.

1 – Une situation favorisée par le sentiment d’insécurité généralisé

Entreprises (toutes catégories confondues), organismes et institutions diverses ou commerçants… De plus en plus de professionnels décident de faire appel à des entreprises de sécurité privée pour assurer la surveillance et la protection de leurs locaux.

Un phénomène qui touche également les particuliers. Ces derniers sont aussi nombreux à recourir à des sociétés spécialisées pour protéger leur résidence, leurs biens ou leurs proches.

Par ailleurs, outre les vols avec effraction et le vandalisme, les attentats et les actes de malveillance ont accentué le sentiment d’insécurité des Français.

L’inquiétude généralisée a tout naturellement conduit à une forte hausse de la demande. Résultat : de nouveaux acteurs ont fait leur apparition sur ce marché.

2 – Une professionnalisation du secteur

Aujourd’hui, il est courant de croiser des agents de sécurité dans des locaux professionnels, mais aussi dans des endroits publics, voire sur des sites gouvernementaux. Leur rôle varie de la simple surveillance au contrôle d’accès et peuvent s’étendre à l’arrestation des malfaiteurs.

Des sociétés se sont spécialisées dans des secteurs spécifiques, comme :

  • la sécurité rapprochée de personnes ;
  • le gardiennage ;
  • la sécurité dans les ports et les aéroports ;
  • le transport de fonds et d’objets de valeur ;
  • la sécurité incendie ;
  • etc.

Dans certains cas, notamment lors d’événements ou dans les zones de manifestations où les risques de débordement du public sont élevés, ces professionnels viennent prêter main-forte aux forces de l’ordre.

3 – Vers un élargissement des domaines d’action de la sécurité privée

La concurrence exacerbée entre les sociétés handicape fortement le secteur. Cette rivalité est d’autant plus problématique avec l’apparition des plateformes numériques proposant des prestations de sécurité privée, lesquelles refusent souvent de s’astreindre aux réglementations régissant la profession.

De plus, certaines sociétés bradent leurs tarifs pour attirer les clients, au détriment de la qualité.

Quoi qu’il en soit, une expansion des domaines d’action des entreprises de sécurité privée peut être mise en œuvre selon des spécialistes.

Afin d’améliorer l’efficacité et le sérieux des acteurs du secteur, le développement de filières spécifiques relatives aux métiers de la sécurité a été proposé ainsi qu’un meilleur encadrement des professionnels.

Par ailleurs, les attributions du Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS), institution de supervision du secteur, sont à renforcer.