sécurité chantier

Assurer la sécurité d’un chantier

Pourquoi faire appel à des agents de sécurité pour votre chantier ?

Les chantiers nécessitent la présence d’agents de surveillance pour plusieurs raisons :

  • Le secteur du BTP est celui où les accidents du travail sont les plus nombreux.
  • Les chantiers impliquent souvent la présence d’engins lourds et de matières dangereuses.
  • Les chantiers sont sensibles au vandalisme
  • Les conséquences d’un accident sur les coûts, les délais ou l’environnement peuvent être considérables, il faut donc limiter au maximum les risques.
  • Il y a généralement beaucoup de passage à proximité. En effet, les risques ne concernent pas que les personnes impliquées dans les travaux.

Ainsi, même si les employés sont formés à la sécurité dans la pratique de leur métier, il est nécessaire de faire intervenir des personnes extérieures pour assurer la sécurité du site au quotidien.

Comment assurer la sécurité d’un chantier ?

La sécurité sur un chantier relève de la responsabilité du chef d’entreprise. Cela passe par la prévention et l’information des salariés, la mise à disposition de matériel pour favoriser le travail en toute sécurité (casques, lunettes, masques, protections auditives…), et la présence d’agents pour veiller à ce que ces conditions soient respectées…

En clair, c’est à l’employeur de tout mettre en œuvre pour que tout se déroule au mieux. Il peut alors faire appel à une société de sécurité qui lui mettra des agents à disposition.

Selon le site, les agents de sécurité sur chantier peuvent intervenir pour :

  • la surveillance générale (par exemple des rondes de nuit sur les sites sensibles)
  • la prévention des risques auprès des travailleurs
  • la sécurité incendie et l’assistance aux personnes (agents SSIAP)
  • le contrôle d’accès (entrée et sortie des personnes)
  • la vérification du bon fonctionnement des machines
  • la rédaction de comptes-rendus
  • l’alerte des secours si nécessaire…

Ils sont avant tout là pour faire respecter l’ensemble de la règlementation du secteur de la construction.

Lutèce Sécurité Privée dispose d’agents compétents pour le gardiennage et la surveillance de chantiers en Île-de-France.

Nous vous proposons ainsi des prestations personnalisées selon votre besoin (horaires, étendue et durée des travaux).

, , , ,

L’agenda des réouvertures

Le président de la République dévoile les étapes de son plan de déconfinement. Commerces, lieux de culture et terrasses des bars et restaurants doivent rouvrir le 19 mai

 

L’agenda des réouvertures

surveillance

PROTÉGER VOS BUREAUX ET SITES DE PRODUCTION EN RÉGION PARISIENNE

Pour assurer la protection de vos locaux ou votre site de production, vous utilisez probablement déjà une ou plusieurs solution(s) de contrôle d’accès : badges, biométrie, clés etc.
Cependant, aucune technologie n’est infaillible et il est toujours plus sûr de coupler sa solution de sécurité à une présence humaine.

Certaines entreprises sont plus à même d’être la cible de cambriolages, d’exploitation de données confidentielles ou toute autre forme d’espionnage industriel. Quels sont alors les moyens les plus efficaces pour s’en prémunir ?

La surveillance de locaux à distance

La surveillance de locaux peut prendre deux formes :

  • la vidéosurveillance : elle consiste simplement à installer des caméras de surveillance au sein des locaux de façon à pouvoir réagir rapidement et obtenir des preuves si nécessaire.
  • la télésurveillance : dans ce cas, c’est une entreprise externe qui va se charger de surveiller les locaux à distance, et qui est tenue de prendre les mesures nécessaires en cas d’intrusion. En cas de mouvements suspects, les alarmes se déclenchent, des photos sont prises automatiquement et une alerte est envoyée au centre en charge de la surveillance de vos locaux. L’avantage de la télésurveillance est qu’elle active 7j/7 et 24h/24

Certains sites de production doivent également être surveillés par mesure de sécurité : c’est ce qu’on appelle la “sûreté industrielle”. Risques chimiques, nécessité de maintenir la chaîne du froid dans le cas de produits alimentaires… plusieurs raisons peuvent expliquer la nécessité d’avoir recours à la surveillance de sites de production.
Certaines entreprises sont également contraintes de stocker une partie de leurs marchandises en extérieur, ce qui requiert une vigilance d’autant plus grande.

Le gardiennage pour votre entreprise

Le gardiennage est une excellente méthode dissuasive pour contrer les tentatives d’effraction, mais il permet aussi d’être en mesure de réagir rapidement à un incendie, un problème d’inondation ou tout autre imprévu.
En effet, si les systèmes d’alarmes et de surveillance sont efficaces, ils ne permettent pas toujours une intervention immédiate.

Les gardiens assurent la sécurité des locaux pendant la nuit ou lors des absences généralisées. Autrefois réservés au secteur bancaire ou dans les musées, leur présence s’est généralisée à de nombreux autres secteurs d’activité.

En fonction du besoin de l’entreprise, des rondes régulières sont effectuées dans les locaux ou autour, à pied ou en voiture, avec ou sans chien.
En effet, leurs missions vont varier selon qu’ils aient besoin de surveiller le bâtiment, des biens de valeurs situés à l’intérieur, des personnes… Elles dépendront également de la taille des locaux, des risques identifiés, de la présence ou non d’un système de surveillance etc.

Vous souhaitez davantage assurer la sécurité de vos locaux ? Passez par une société spécialisée comme la nôtre ! Nous étudierons votre demande et vous proposerons la solution la plus adaptée à vos besoins.

, ,

La posture VIGIPIRATE « Automne Hiver 2020 – printemps 2021 »

La posture VIGIPIRATE « Automne Hiver 2020 – printemps 2021 » est active à compter du 26 octobre 2020 et maintient le niveau d’alerte « Sécurité renforcée – Risque attentat » sur l’ensemble du territoire national.

Cette posture actualise les mesures de vigilance, de prévention et de protection au regard de l’évolution de la menace terroriste, mais également de l’évolution de la crise sanitaire sur la période. Elle met l’accent sur :

  • la sécurité des grands espaces de commerce, des lieux de rassemblement, tels que les marchés de Noël et les lieux de culte, marqués par une forte affluence lors de fêtes de fin d’année;
  • la sécurité des sites touristiques et des transports publics de personnes, en particulier lors des vacances scolaires et universitaires au cours de la période considérée;
  • la sécurité des grands événements qui se dérouleront sur le territoire national qu’ils soient sportifs, culturels, ou commémoratifs;
  • la sécurité des bâtiments publics, avec une attention particulière sur les établissements scolaires.

Le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) met à la disposition des professionnels et/ou du grand public des fiches pratiques, accessibles en ligne, qui traitent notamment des déplacements à l’étranger, de la sécurisation des lieux de rassemblement ouverts au public, ou de la prévention et du signalement de la radicalisation.

source

, , , ,

Comment choisir une entreprise de sécurité?

Depuis plusieurs années, l’offre de société de sécurité ou de gardiennage s’est considérablement étoffée. Au sein même de cette multiplication du nombre de sociétés, les possibilités de prestation de sécurité se sont fortement développées, en partie avec l’intégration des nouvelles technologies.

Devant une telle pluralité d’offre à des tarifs pouvant varier de manière importante, il est primordial de savoir identifier l’entreprise qui saura cibler au mieux vos besoins et vous offrir la tranquillité que vous recherchez. Voici quelques points qui pourront vous aider à faire votre choix.

Les entreprises de gardiennage doivent respecter des règles strictes

La sécurité est un secteur sensible et à risques. C’est pour cela que la profession est fortement réglementée afin de protéger la réputation de la profession et de garantir une expertise et un savoir-faire. Lorsque vous faites appel à une société de gardiennage assurez-vous qu’elle et ses équipes respectent bien les règles qui régissent la profession. En effet, vous ne confieriez pas à n’importe qui votre sécurité et celle de vos biens. Ces règles vous permettent de pouvoir faire confiance à l’entreprise et ses employés.

Le secteur de la sécurité et du gardiennage privée a été réglementé, dans un premier temps, par la loi n°83-629 du 12 juillet 1983. Aujourd’hui, les métiers du gardiennage sont encadrés par le Code de la Sécurité Intérieur dans son Livre VI : activités privées de sécurité du code de la sécurité intérieur (Article L611-1 à L647-1).

Principalement, une société de gardiennage privée doit respecter ces règles :

  • Les dirigeants doivent posséder un casier judiciaire vierge.
  • La société doit obtenir auprès du préfet une autorisation d’exercer lors de sa constitution. Cette autorisation découle de vérifications approfondies.

Ces règles sont applicables sur tout le territoire français sans exception possible. Vous êtes en droit de demander à l’entreprise de sécurité et de gardiennage de votre choix les différentes informations concernant les déclarations qu’elle est dans l’obligation d’avoir réalisé auprès des différentes administrations concernées.

Cependant, les dirigeants d’une société de sécurité privée ne sont pas les seuls à être soumis à des règles strictes imposées par le Code de la Sécurité Intérieur. Les agents de sécurité eux aussi doivent répondre à plusieurs critères.

Les règles imposées aux agents de sécurité et de gardiennage

En plus de se renseigner sur la régularité de la société et de ses dirigeants au regard de la loi, il est important de se renseigner sur les agents que l’entreprise emploie. En effet, la loi en vigueur exige la détention d’une carte professionnelle personnelle pour pouvoir exercer le métier d’agent de sécurité. Cette carte nominative est délivrée par Le Conseil national des activités privées de sécurité (le CNAPS).

La carte professionnelle d’exercice du métier d’agent de sécurité prend la forme d’un numéro unique et personnel d’enregistrement délivré par le CNAPS. Cette carte professionnelle est valable 5 ans et sur l’ensemble du territoire français.

Pour obtenir sa carte professionnelle, l’agent de sécurité et de gardiennage doit :

  • être majeur
  • avoir un casier de judiciaire vierge
  • posséder la formation professionnelle nécessaire
  • être diplômé du SST (Diplôme Santé Secourisme au Travail)

Cette carte professionnelle vous permet de vous assurer de la compétence et du professionnalisme des équipes qui interviendront sur votre site.

Après avoir effectué ces différentes vérifications vous pouvez contracter en toute confiance avec l’entreprise si celle-ci vous offre une prestation répondant à vos besoins et attentes.

L’offre de prestation de gardiennage est importante, particulièrement en Île-de-France, n’hésitez pas a contacter et à prendre rendez-vous avec différents professionnels. Ces derniers vous aideront a diagnostiquer au mieux les risques et menaces qui pèsent sur votre site afin de d’obtenir un devis précis. Prenez le temps de comparer les prix, mais aussi les services inclus dans la prestation afin de choisir l’offre qui répond au mieux à vos besoins. Un prix bas peut être attractif, mais il faut s’assurer qu’il est conforme à vos attentes.

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, il existe une solution de gardiennage qui vous offrira protection et tranquillité. Choisissez une entreprise en règle qui vous met en confiance, qui prend le temps d’étudier votre demande et de répondre à vos interrogations.

, , , ,

DECONFINEMENT

Pour répondre aux exigences du moment liées à la crise sanitaire sans précédent, LSP est mobilisé pour sa clientèle afin de les accompagner dans la reprise de leurs activités par la mise en place d’un dispositif sécuritaire alliant sécurité des biens et des personnes et gestion des flux et des gestes barrières.

Nous restons à votre disposition pour vous apportez tous nos conseils et propositions pour sécuriser vos activités, affaires ou événements dans le strict respect des règles édictées par le gouvernement.

Nous sommes joignable par mail et par téléphone.

Lutèce Sécurité Privée
8, rue des Bernardins 75005 PARIS
Tel: 09 82 47 48 31 / Fax: 09 82 54 48 31
Site : www.lutece-securite.com
Mail: contact@lutece-securite.com

, , , ,

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT PROFESSIONNEL EN TRANSPORT PUBLIC COLLECTIF EN ÎLE-DE-FRANCE

Les services de la région ont publié les attestations dont vous devrez vous munir à partir de lundi pour prendre les transports en commun aux heures de pointe.

En Ile-de-France, le déconfinement commence lundi comme dans le reste du pays. Mais pour éviter une trop grande affluence dans les transports, la région a annoncé il y a quelques jours qu’ une attestation serait nécessaire pour se déplacer en RER ou métro « entre 6h30 et 9h30 et entre 16h00 et 19h00 ».

Pour cela, la préfecture a publié deux modèles d’attestations pour l’instant provisoires, dont la version définitive sera éditée lorsque la loi et le décret seront publiés avant le 11 mai. Mais vous pouvez utiliser ces modèles provisoires pour vous déplacer dès lundi.

« A défaut de présentation de ces justificatifs, l’accès est refusé et les personnes sont reconduites à l’extérieur des espaces de transports publics collectifs concernés. Ces personnes s’exposent également à une contravention dont les modalités sont fixées par le code de la santé publique. Les 11 et 12 mai, les contrôles de ces justificatifs sont effectués à titre pédagogique, afin de permettre l’appropriation de ces nouvelles règles par les usagers des transports et les employeurs. », précise le site de la préfecture et des services de la région.

source : le parisien

, ,

RESUME DU PROTOCOLE NATIONAL DE DÉCONFINEMENT POUR LES ENTREPRISES

Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés – Résumé établi par le GES

Le Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés diffusé le 3 mai 2020 par le ministère du Travail rappelle que le déconfinement s’inscrit dans un cadre global, avec des priorités :

1. Eviter les risques d’exposition au virus ;
2. Evaluer les risques qui ne peuvent être évités ;
3. Privilégier les mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle.

  • Le télétravail reste la règle chaque fois qu’il est possible. Lorsqu’il n’est pas possible, les activités, les horaires, les déplacements doivent être adaptés pour éviter les affluences et concentrations de personnes.
  • L’ensemble des mesures d’hygiène déjà en place doivent être maintenues et sont la première des mesures de protection face au COVID-10 (lavage des main, distanciation physique, aération, désinfection).
  • Le port du masque « grand public » est nécessaire « Lorsque, et seulement lorsque, certaines situations (en principe réduites au maximum par application des mesures collectives) comportent un risque non maitrisable de rupture accidentelle de cette distanciation (y compris par le non-respect par l’usager/salarié lui-même) ».
    • Il est rappelé que « Les masques de protection FFP2 et les masques chirurgicaux sont destinés aux professionnels médicaux, y compris les personnels en charge du dépistage ».
    • L’usage des masques FFP1 ou « grand public » est une possibilité, non une obligation dès lors que les gestes barrières peuvent être respectés. Son efficacité reste conditionnée à sa bonne utilisation, avec une information spécifique pour éviter les contaminations qui résulteraient d’une mauvaise utilisation.
  • Le port de gants n’est pas recommandé ni le contrôle systématique de température à l’entrée des établissements (une note spécifique du GES vous parviendra). En cas de port de gants, il faut impérativement rappeler les mesures nécessaire (ne pas toucher au visage, ne pas les toucher avec la peau lorsqu’ils sont enlevés, lavage des mains, etc.)
  • Les espaces ouverts au public et en milieu de travail doivent permettre un minimum de 4 m2 par personnes (c’est-à-dire une distance minimale de 1 mètre autour d’une personne) : le Protocole national de déconfinement apporte des précisions sur le calcul de cette jauge qui ne doit prendre en compte que la surface effectivement disponible pour les occupants (pp. 5-6).
  • La circulation, les déplacements, les croisements doivent être adaptés pour permettre le respect de ces 4 m2 par personne (plan de circulation avec des sens uniques, marquage au sol, plots, etc.) et donner lieu à une information large des personnels concernés. Les goulots d’étranglement temporels (début et fin du travail, déjeuner) et spatiaux (ascenseur, tourniquet) doivent être spécifiquement pris en compte, au besoin par des échelonnements permettant d’éviter les affluences.
  • Les interventions extérieures (dépannage, réception de prestataires, relations interservices) doivent donner lieu au respect des consignes précédentes. En particulier, « En cas de contrôle de sécurité avant accès (documents, palpations…), une zone dédiée doit être mise en place : marquage, procédure simplifiée si possible, mise en place de tables, … ».
  • Le Protocole national de déconfinement rappelle les modalités de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés : « Il revient, à l’entreprise, le cas échant avec la médecine du travail, de rédiger préventivement une procédure ad hoc de prise en charge sans délai des personnes symptomatiques afin de les isoler rapidement dans une pièce dédiée et de les inviter à rentrer chez eux et contacter leur médecin traitant » (p. 16 du protocole pour les précisions en la matière).
  • Enfin, les mesures de nettoyage et de désinfection sont rappelées en fin de Protocole.

LIEN:  Protocole national de déconfinement pour les entreprises

, ,

COVID-19

Depuis le début de la pandémie du COVID-19,

LSP à maintenu toutes ses prestations autant pour ses clients que pour ses nouveaux partenaires.

Gardiennage – Sécurité incendie – Ronde de sécurité – Agent cynophile

Lutèce Sécurité Privée gardera jusqu’à la fin du confinement son dispositif afin de vous accompagner dans la sécurisation de vos locaux, établissements et entrepôts.

Nous sommes joignable par mail et par téléphone.

Lutèce Sécurité Privée
8, rue des Bernardins 75005 PARIS
Tel: 09 82 47 48 31 / Fax: 09 82 54 48 31
Site : www.lutece-securite.com
Mail: contact@lutece-securite.com

, , , ,

Attestation de déplacement dérogatoire mise à jour

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité[1] dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

[1] Y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèce

Les deux documents nécessaires pour circuler sont disponibles :

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et 1 500 euros en cas de récidive. 

Attention à vos données personnelles, n’utilisez pas de support numérique pour vos attestations. Seuls le document officiel  du ministère de l’Intérieur ou une attestation sur l’honneur sur papier libre peuvent être utilisés comme justificatifs.